Close
Le meilleur outil de recrutement est le recruteur !

Le meilleur outil de recrutement est le recruteur !

Je m’arrache les quelques cheveux qui me restent dernièrement quand j’entends ce discours chez des DRH ou Directeurs recrutement : « J’ai investi dans ce super nouvel outil 40.000 euros et on l’a proposé aux recruteurs. On a plein d’espoir ! ». Puis quand je demande à la personne l’utilisation de cet outil, la réponse fuse : « euh, on en est au démarrage et on teste encore.. . ». C’est une réponse polie pour dire que les recruteurs ne l’utilisent pas car quand je reviens quelques mois plus tard la réponse est très similaire !

J’ai la même histoire avec LinkedIn Recruiter : « on a acheté 3 licences LinkedIn Recruiter à 6000 euros et c’est top ». Évidemment, en bon vicieux que je suis, je pose toujours la même question : « Et est ce que vos recruteurs l’utilisent et si oui vous avez fait des recrutements ? ». J’ai alors souvent une réponse gênée ou un soupir de dépit « Ils ne l’utilisent pas vraiment mais on va essayer de les incentiver/motiver et de les pousser ».

Cette réponse comporte une part d’espoir car le directeur parle d’accompagnement ou de formation.

Le problème de la technologie et des belles start-ups, c’est la course à l’outil qui est lancée et qui est vertigineuse. On n’est pas les derniers à le faire (avec notamment le calendrier de l’Avent du sourcing) mais on reste aussi lucides. L’outil n’est que la partie brillante du sourcing et du recrutement mais n’enlève en rien la partie humaine et l’attitude du recruteur. C’est même l’homme qui reste l’outil ultime et la valeur ajoutée dans tout le sourcing.

Du coup, je me retrouve souvent dans des situations ubuesques avec des projets de formation que je propose avec #TruAcademy entre 5000 et 10000 euros sur lesquels les directeurs vont tiquer alors qu’ils vont acheter le dernier outil brillant pour 40000 euros.

 

Recruteurs et RH subissent l’avalanche des outils !

Les directeurs recrutement vont tomber dans le piège de l’outil miracle qui va faire du sourcing et du recrutement tout seul puis à l’heure où il faut accompagner les opérationnels sur le terrain pour utiliser cet outil avec sens et efficacité, il n’y a plus personne. On investit des dizaines de milliers d’euros dans les outils mais quasiment rien dans les équipes qui vont les utiliser. J’ai eu cette conversation avec un responsable recrutement l’autre jour qui me disait qu’ils avaient étudié les outils du calendrier de l’Avent du sourcing et du coup, ils n’avaient plus besoin de faire la formation sourcing pour les équipes.

les outils recrutement ne servent à rien

Pour leur défense, les outils se multiplient, les promesses aussi, et les commerciaux rentrent dans les bureaux des DRH avec de beaux produits. La start-up est à la mode, l’innovation aussi. Les entreprises veulent acheter une part du rêve.

Mais les premiers à payer cette course à l’outil sont les opérationnels RH et recruteurs qui doivent subir cette avalanche. Du coup, ils se trouvent sollicités pour tester ou utiliser tel ou tel outil en subissant plutôt qu’en participant. Ils découvrent les choix faits malgré eux alors que leur réalité opérationnelle est tellement loin de tous ces outils qui brillent.

 

Investissez dans vos recruteurs !

Donc oui, il faut former ces RH et ces recruteurs, les accompagner, leur donner envie, les convaincre voire les faire participer dans les processus de choix et de décision. Les outils ne sont qu’une petite partie de ce dont les RH ont besoin pour être plus performants.

Ils ont aussi besoin de comprendre et donner du sens. Pourquoi cet outil ? En quoi il va s’insérer dans mon quotidien ? Est ce qu’il va améliorer mon quotidien et mon efficacité ? À quoi ça sert ?

Ce sont autant de questions auxquelles vous devez répondre avant même de parler d’outil. Répondre à ces questions vous permettra de les engager, de les motiver, de les impliquer et faire un changement durable pour les équipes.

Donc si vous devez investir, investissez dans vos hommes avant d’investir dans vos outils. Certes, je prêche pour ma paroisse mais je sais que vous pouvez aussi très bien le faire en interne avec des ambassadeurs pertinents sans passer par un prestataire.

 

Il n’y a pas de mauvais outils mais de mauvais recruteurs

Le recrutement et le sourcing restent des activités très intuitu personae où la personnalité/ les compétences du recruteur peuvent avoir un effet démultiplicateur sur les résultats. C’est comme les développeurs, le ratio efficacité entre un développeur moyen et un très bon développeur est de l’ordre de 10 (voici l’article qui explique ce ratio). Autrement dit un très bon développeur vaut 10 développeurs moyens. Je pense que c’est la même chose en recrutement, 1 excellent recruteur voire exceptionnel vaut 10 recruteurs moyens. Il va avoir cette capacité à aller chercher les bons profils, leur donner envie de venir et le tout avec parfois très peu d’outils. Sa force est aussi dans l’anticipation, il va travailler son vivier et son réseau en permanence.

former et accompagner professionnels du recrutement

Finalement, vos meilleurs outils sont vos recruteurs et c’est pour ça qu’il faut investir dedans. Même si ils peuvent partir, se démotiver, la valeur ajoutée et la création de valeur passera toujours par vos recruteurs et sûrement pas par vos outils. Vous pouvez tout essayer mais cela ne changera rien.

Les accompagner, les former, c’est les valoriser. C’est aussi une façon de faire qu’ils aiment leur métier. Le recrutement est un métier difficile. C’est aussi une manière de les fidéliser en objectivant leur connaissance et leur ouvrant l’esprit sur de nouveaux sujets.

 

Bref, faire monter en compétences vos équipes est fondamental car c’est bien la seule façon de vous différencier de vos concurrents. Certes les outils apportent une distraction et beaucoup de fun mais ils ne peuvent apporter de changement durable (à l’exception peut-être de LinkedIn, cela peut se débattre). Les outils peuvent aussi faciliter la vie de tous les jours et donner des moyens. Mais comme le dit l’adage, il n’y a pas de mauvais outils mais de mauvais recruteurs.

 

Alors outil ou recruteur ? Quel est votre choix ?

 

Vous voulez suivre la meilleure formation sur le recrutement et le sourcing ? Vous voulez trouver les bons candidats ?

Découvrez #TruAcademy et devenez certifié !

7 Commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  1. Asma NEMRI AYARI Fév 16, 2016 - 11:49

    Numéro 1 du podium : le recruteur certainement suivi des outils …

    Reply
    • Laurent Brouat Fév 16, 2016 - 01:48

      Son réseau en 2e ? 🙂

      Reply
      • Asma NEMRI AYARI Mar 25, 2016 - 09:43

        Yes, son réseau, c’est son premier outil qu’il crée lui même ! c’est son petit bébé

        Reply
  2. Frédéric Buono Mar 14, 2016 - 06:30

    Laurent, pour les cheveux, tu as encore de la marge par rapport à d’autres ! 🙂

    Reply
    • Laurent Brouat Mar 14, 2016 - 07:53

      Lol ! Merci Frédéric pour ton soutien 🙂

      Reply
    • Nicolas Galita Mar 29, 2016 - 06:31

      Ahah notamment par rapport à moi, déjà !!!

      Reply
      • Laurent Brouat Avr 01, 2016 - 06:18

        comment il se la joue 🙂

        Reply