Close
#TruAcademy et moi : une nouvelle histoire du sourcing et du recrutement

#TruAcademy et moi : une nouvelle histoire du sourcing et du recrutement

Voilà, moins de 3 semaines après mon arrivée, j’ai envie de vous partager mes premiers moments avec les Laurent, Nico et Alex. Le lancement de la nouvelle version de #TruAcademy aujourd’hui est une excellente occasion de le faire.

 

Mes premiers pas à #TruAcademy

La première fois que Laurent m’a vraiment parlé de #TruAcademy, c’était le 6 janvier et il faisait froid. Le sourcing n’était pas pour moi une science et je n’avais pas vraiment compris ce qu’était #TruAcademy. Cela commence bien !

Ça c’était avant. C’était avant que je fasse et réussisse tous les questionnaires d’évaluation de #TruAcademy en 2 jours. 390 minutes de vidéos en 48H. C’était pour moi un rite d’intégration éprouvant mais nécessaire. Surtout depuis qu’il m’a dit qu’il allait me confier #TruAcademy. Vous imaginez ça ? Quand il me l’a annoncé, mon coeur a oscillé entre fierté et panique.


truacademy-recrutement-sourcing

Fierté car quand quelqu’un comme Laurent, vous confie un projet qui lui tient aussi à coeur, c’est le premier sentiment qui vient. Puis la panique, car en clair, le message donné c’est : si le produit marche, c’est grâce à toute la TEAM et si le produit échoue, ce sera de ma faute. Je sais ce dont je parle. J’ai vu dans l’une de mes expériences précédentes, une équipe brillante échouait à cause d’un Product Owner défaillant. Oui, c’est ce jour-là que je suis devenu Product Owner ou Propriétaire du produit #TruAcademy pour faire plus français dans le texte.

Alors du sourcing, j’en ai bouffé, j’en bouffe et j’en boufferai encore. Si je suis prêt à cela, c’est que je partage non seulement la puissante volonté de la TEAM de faire le recruteur demain mais bien plus. Je partage ce constat simple noué au corps des recruteurs et qui fait si souvent l’objet de rappel lors des #TruParis : les recruteurs ne savent pas sourcer !

Si jusqu’à présent certains recruteurs ont pu dissimuler ce constat, c’est qu’ils se justifiaient en prétextant que c’était les candidats qui ne savaient pas candidater. Je répète cette phrase : les candidats ne savaient pas candidater ! Voyez-vous l’absurdité ? En suivant #TruAcademy, j’ai été alors convaincu d’une idée fondamentale :

On ne naît pas recruteur, on le devient !

 

truacademy-recrutement-sourcing

 

Plus que jamais, on le devient et fort heureusement d’ailleurs. Personne n’a de science infuse. La science s’acquiert par l’expérience et par l’éducation, le talent n’étant qu’un facilitateur. Là, je ne vous apprends rien. Alors, les remarques telles que ‘Marc est meilleur sourceur que moi’ n’ont pas lieu d’être à mon sens. C’est ce qu’explique d’ailleurs très bien Nicolas dans son billet “Comment j’ai gagné le challenge sourcing et pourquoi l’année prochaine ce sera vous ?”. C’est pour cela que je veux que #TruAcademy enlève les excuses faciles pour donner de vrais moyens aux recruteurs.

 

Mes premiers mots à #TruAcademy

J’ai demandé pourquoi #TruAcademy était la première formation au recrutement et non, la meilleure. Voilà, la mèche était allumé. C’est comme ça que j’ai mis la première étincelle.

Cette question a fait le fruit de longues discussions que je serai incapable de retranscrire ici sans trahir l’esprit. Tant elles furent épiques, remplies de calembours et pour finir, un rebondissement. Retenez juste que Laurent a longtemps tenu pour argument “C’est aux clients de dire si oui ou non, #TruAcademy est la meilleure formation et puis, nous sommes bien les premiers”.

Finalement, il a succombé. Il a succombé à admettre #TruAcademy comme la meilleure formation au sourcing et au recrutement. Il n’y a pas là une sorte de prétention déplacée mais nous devons porter ce message. Je pense que le porter nous-mêmes vise à nous challenger et à nous impliquer en permanence. Nous devons être les meilleurs pour offrir le meilleur. Cela évite des calculs difficiles et ça soulage la conscience : nous devons aux recruteurs le meilleur ! C’est tout ! Pas d’ajustement possible. Car ce qu’il faut retenir c’est que rien ne sert d’être premier si vous n’êtes pas le meilleur.

truacademy-recrutement-sourcing

 

Alors, fournir la meilleure formation c’est toute l’ambition de #TruAcademy. Pour cela, il suffit d’appliquer une recette simple, du moins au début : coller, coller, coller !

Je n’ai aucun scrupule à dire qu’il faut assembler tout ce qui a de meilleur sur le web pour le mettre au service des recruteurs. Il serait idiot et chronophage de ne pas en reproduire les meilleures pratiques.

Pour cela, mes principales inspirations sont Google pour les pro pour l’on-boarding. Je le trouve simple et extrêmement efficace. Udacity pour la partie formation en ligne qui fournit des vidéos de très bonnes qualités avec des outils complémentaires très utiles à l’apprentissage comme des fiches résumés ou des sous-titres. Il y aussi Duolingo qui donne de sérieuses idées de gamification et un environnement ludique très riche. D’ailleurs, dans la version qui sort aujourd’hui, il fallait aller à l’essentiel et l’essentiel c’est :

  • des fiches résumées des leçons,
  • des articles ressources,
  • un nouveau design très ergonomique et dynamique (dédicace à Julie),
  • une organisation des modules plus claire,
  • 2 nouveaux modules consacrés à Linkedin Recruiter et la méthodologie de sourcing

 

truacademy-recrutement-sourcing

 

C’est propre, c’est beau mais je ne suis pas encore totalement satisfait. Il me reste encore à donner une vraie personnalité à #TruAcademy.

 

Mes prochains actes à #TruAcademy

Croire que #TruAcademy est terminée, est un leurre dans lequel je ne tomberai pas. Nous sommes en amélioration continue. Mais en dehors de tout jargon technique, en tant que Product Owner, je veux que les recruteurs tombent littéralement amoureux de #TruAcademy. Un Most Loveable Product ou le Produit le Plus Adoré. Vous voyez l’idée alors imaginez le défi ! Pas vraiment le choix. Laurent et Nicolas font un boulot énorme pour produire un contenu de haute qualité. Tout doit être à la hauteur.

Alors, je me suis posé la question de comment faire. Je me la pose encore. Il n’y a pas de recette miracle, il y a seulement comment vous voulez écrire l’histoire avec vos utilisateurs. Cette histoire, elle commence par un coup de foudre dans un champ de blé. A l’ouverture d’une chaque session, le fameux effet waw. Les recruteurs doivent se laisser guider dans #TruAcademy. Ainsi, avoir répondu à quelques questions, le programme parfait sera proposé pour commencer. C’est ce point qui va occuper mon cerveau et mes prochaines semaines. J’y tiens beaucoup et sur ce point, je serai intransigeant.

 

truacademy-recrutement-sourcing

 

Je travaillerai également le système de point des questionnaires pour le rendre encore plus simple de compréhension. D’ailleurs, en y pensant, un recruteur doit-il avoir fait un sans faute à ces questionnaires ou doit on lui laisser une marge d’erreur. Votre avis m’intéresse sur ce point. Il fait débat chez nous entre ceux qui disent que ce peut être décourageant de ne pas laisser une marge d’erreur de 20% et ceux, dont je fais partie, qui répondent que le quasi sans faute est le minimum pour être considéré sourceur accompli. J’attends vraiment vos avis à ce sujet ! 🙂

Sinon, le coup de foudre ne suffit pas. Il faut également faire émerger l’irrésistible envie d’interagir et de revenir sur #TruAcademy. Si cela passe par un contenu régulièrement enrichi par de nouveaux modules, ça passe aussi par l’intégration des ateliers qu’anime Nicolas tous les lundis à 15h, par un forum libre pour commenter et faire commenter toute les recruteurs. Vraiment renforcer le sentiment de communauté. Là, l’inspiration viendra de growthhacking.fr où des astuces entre pairs et des exclusivités peuvent circuler ainsi qu’une vrai culture de l’entraide et de progrès collectif. L’idée de tout cela, c’est de rester toujours au top !

 

Voilà, pour être plus complet, il faudrait que je vous partage la road-map pour ce premier trimestre. Ce serait long et pas forcément utile. Je préfère vous laisser la surprise des prochaines fonctionnalités. En attendant, en guise d’amuse-gueule, rien que par plaisir, je ne résiste pas à vous partager ma dernière trouvaille : les “points snapchat”. Chaque leçon suivie et les quizz réussis donneront droit à des points éphémères. Ceux-ci disparaîtront après un certain temps sans activité. Pour les retrouver, il faudra repasser les tests.

L’idée derrière cette fonctionnalités est de rappeler que rien est acquis en sourcing et en recrutement, ce sont des disciplines très dynamiques qui demandent beaucoup d’agilité. Bien sur cela passe par la formation continue, bien sur cela passe par #TruAcademy car ne l’oubliez pas : On ne naît pas recruteur, on le devient ! 😉

5 Commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  1. Asma NEMRI AYARI Fév 04, 2016 - 01:35

    Bon courage! belle interface 😉

    Reply
    • Mohamed Achahbar Fév 04, 2016 - 01:54

      Merci Asma 🙂

      Reply
  2. loic lecharny Fév 04, 2016 - 02:36

    Excellent article et surtout excellente recrue pour #TrueAcademy !

    Reply
    • Mohamed Achahbar Fév 04, 2016 - 02:49

      Merci Loïc. J’en rougeoie 🙂

      Reply