Close
Comment choisir une entreprise quand on est recruteur ?

Comment choisir une entreprise quand on est recruteur ?

En tant que recruteur, nous ne sommes pas épargnés par la recherche d’emploi et le choix d’une future entreprise. Quand nous devons choisir une entreprise beaucoup de choses entrent en jeu et il peut être difficile de faire la part des choses.

J’ai donc décidé de parler de quelques points qu’il me paraît indispensable de valider avant de rejoindre une entreprise. D’autant plus qu’en tant que recruteur, il est important de rejoindre une entreprise qui nous plaît pour arriver à faire correctement notre job.

Si on n’est pas bien dans notre poste ou notre entreprise, il sera compliqué de convaincre d’autres personnes de nous rejoindre.

Il est donc important de bien analyser les différents postes que l’on vise afin de se garantir un belle expérience pour la suite.

 

Savoir ce que l’on veut

Avant de se lancer dans des processus de recrutement, il est important de se poser la question de ce que l’on souhaite pour la suite.

Tant de point de vue du poste que du type de structure ou bien des conditions dans lesquelles on veut travailler.

Il faut être clair avec soi-même pour faire un choix plus facilement. Selon si un de nos critères important pour notre futur poste est de pouvoir faire du télétravail deux jours par semaine ou si c’est de pouvoir recruter des personnes pour des projets concrets dont on peut parler avec transparence au candidat, on ne choisira surement pas la même entreprise.

Selon les points importants pour nous, certains postes seront plus susceptibles de nous correspondre et de nous plaire que d’autres.

 

Valider que l’on pourra travailler avec les managers opérationnels

  • se renseigner sur les habitudes de travail des managers

Connaître les façons de travailler des autres permet d’en apprendre beaucoup sur leur manière de voir les choses. Le but n’est pas de savoir si ce sont de bonnes ou une mauvaises méthodes mais de comprendre leur fonctionnement.

  • leur expliquer comment on travaille et comment on aimerait travailler avec lui

Ceci dans le but de lui montrer que le recrutement est une affaire d’équipe et notamment de binôme avec lui. On peut par exemple lui expliquer qu’on a absolument besoin d’eux pour rédiger une belle annonce car on a besoin qu’il nous parle de la réalité du poste et nous explique le contexte.

Le rôle d’un recruteur est d’aider les managers, si l’on ne travaille pas tous ensemble, on n’y arrivera pas par la suite.

  • trouver un moyen de travailler tous ensemble dans une bonne entente:

On essaye de se projeter ensemble et de s’imaginer comment on pourrait faire.  L’objectif est de voir si nos manières de travailler peuvent fonctionner ensemble et provoquer de bons recrutements.

 

Mesurer le degré de liberté qu’on aura

En tant que recruteur, avoir de la liberté est un point qui me semble très important. Quand je dis avoir de la liberté, je veux dire qu’on ne passe pas notre temps à être surveillé. Il peut donc être intelligent d’avoir le droit d’organiser ses horaires de façon intelligente. Ce détail d’horaires peut nous permettre d’être plus créatif dans notre manière de faire car on sort de notre train train quotidien.

Il faut être créatif dans le recrutement. Lorsqu’on nous donne trop de règles à respecter, cela bride la créativité car on est enfermé dans des règles.

On doit pouvoir tester des choses nouvelles, en analyser les résultats et voir comment faire pour les améliorer encore.

Certaines entreprises nous laissent peu de liberté et d’autres beaucoup plusC’est à nous de voir ce qui vous convient le mieux, et de chercher à avoir cette liberté.

 

Demander quels sont les outils déjà disponibles en interne

On le sait tous, même si ce ne sont pas les outils qui font qu’un recruteur sera bon ou mauvais, c’est quand même plus sympa et pratique d’avoir un ATS ou un CRM bien ficelé pour gérer nos recrutements que d’être sur un fichier excel.

Il est donc pertinent de s’attarder sur les outils qui sont utilisés en ce moment et pourquoi ils ont été choisis.

Si d’autres outils nous viennent en tête et ne sont pas cités, on peut demander s’il sera possible d’acheter de nouveaux outils ou non. Si oui, on peut demander quel budget pourrait être dédié à l’achat de nouveaux.

Cela permet d’avoir une idée de l’outillage que l’on aura à notre disposition et de voir comment on pourrait utiliser tout ça au mieux.

 

Demander quelle est leur vision du recrutement et leur stratégie de recrutement pour l’année

Il y a de nombreuses manières de recruter, chacun de nous à ses propres convictions et façons de travailler.

C’est la même chose pour une entreprise. Chacune d’entres-elles a sa façon de fonctionner pour recruter. C’est pourquoi tous les recruteurs ne seront pas bien dans les mêmes entreprises.

Certaines personnes veulent faire du recrutement quantitatif et d’autres plutôt qualitatif. On se doute bien que de ces deux façons de recruter découlent des manières de manager et de fonctionner différentes. La façon dont on sera évalué ne sera pas la même non plus.

Il est donc indispensable de penser de la même façon que notre entreprise pour s’y sentir bien et sentir que notre travail est compris et respecté.

 

Demander comment les objectifs seront fixés et lesquels ils seront

Il y a plein de façons de mettre des objectifs pour des recruteurs et toutes ne se valent pas.

On peut vouloir avoir des primes élevées sur recrutement avec un fixe assez bas. Ou l’inverse. On peut aussi préférer les objectifs collectifs aux objectifs individuels.

Tout ceci doit rentrer en compte au moment de notre choix: la façon dont on sera évalué doit nous convenir.

 

Demander à rencontrer différentes personnes avec qui l’on devra travailler

Quand on rejoint une entreprise, on la rejoint pour un poste mais aussi pour des personnes et un environnement. Le temps qu’on passe avec nos collègues est suffisamment conséquent pour devoir se pencher sur le sujet pendant notre processus de recrutement. Si on ne se voit pas travailler avec un ou des managers pour qui on devra recruter, il faut réfléchir à des solutions ou bien ne tout simplement pas s’attarder sur ce poste.

Beaucoup d’entreprises recherchent des recruteurs, il faut donc prendre notre temps pour trouver l’équipe dans laquelle on se sentira bien au quotidien.

 

Faire attention à leur processus de recrutement actuel

La façon dont est mené notre processus recrutement en dit long sur la suite. En effet, si l’on est recruté, on devra prendre en charge le bien-être des candidats. Aujourd’hui, on est candidat on doit donc être vigilant et analyser comment ils font.

On peut déjà essayer de voir si on aurait fait les choses comme ça ou non et retenir les différences afin de pouvoir en reparler plus tard et avoir plus de détails à propos de leur pratique.

 

Expliquer à tout le monde le rôle d’un recruteur selon nous

Il faut prendre le temps d’expliquer notre rôle car il est rarement compris. Tout le monde pense que tout le monde peut recruter. En théorie, oui tout le monde peut recruter. Sauf que recruter prend beaucoup de temps si on veut le faire vraiment correctement. Quand on a déjà un poste de manager, c’est compliqué de prendre en plus en charge le recrutement. C’est à ce moment là que le recruteur rentre en jeu, car, lui, son temps est dédié au recrutement. Il peut donc prendre le temps de trouver les bonnes personnes et de présenter des candidats aux managers qui n’auront plus qu’à faire passer des entretiens. C’est un véritable gain de temps pour eux s’ils comprennent l’intérêt du binôme manager/recruteur.

Il faut expliquer que le recrutement est l’affaire de tous dans l’entreprise et qu’on est juste la pour tout aligner et orchestrer du mieux possible pour augmenter le taux de recrutement.

 

Avoir envie de “vendre” le projet de cette entreprise à des candidats

Si on ne transpire pas notre entreprise et si on n’est pas capable de transmettre naturellement notre engouement pour le projet de notre entreprise, ce sera dur de convaincre les personnes en face de nous.

Il est donc important de rejoindre une entreprise qui nous plaît et en qui on croit. Cela nous donne beaucoup plus d’assurance dans notre discours.

 

Demander les raisons pour lesquelles les personnes refusent de les rejoindre

C’est assez direct comme question mais elle est primordiale. En effet, selon les raisons pour lesquels les recrutements ne se font pas, on pourra y faire quelque chose ou non.

Si l’on voit que nous n’y pouvons rien, ce n’est pas la peine d’y aller.

Au contraire si l’on a des idées de choses à mettre en place pour améliorer tout ça alors cela peut être génial.

 

Demander à pouvoir travailler de différents endroits

Le fait de changer de lieu de travail quand on bloque sur un problème ou que l’on manque d’inspiration permet de faire le vide dans notre tête. Faire le vide permet ensuite de repartir de zéro et de chercher de nouvelles idées pour atteindre nos objectifs de recrutement.

 

Conclusion

En guise de conclusion, voici quelques façons de montrer nos compétences de nous-même lors d’entretien:

  • arriver en ayant déjà analysé les différents types de profils qu’ils recherchent actuellement et leur proposer différents profils qu’on a sourcé nous-même.
  • durant l’entretien, répondre précisément aux questions, mais faire aussi en sorte de montrer que vous aussi vous avez des choses à valider sur le contenu du poste pour valider votre intérêt. Vous devez montrer que vous êtes capable de mener un entretien en essayant d’orienter la discussion sur les sujets que vous maîtrisez par exemple
  • se projeter sur le poste et leur expliquer comment on s’y prendrait pour recruter si on arrivait demain matin

 

Et vous, comment vous y prenez-vous quand vous cherchez un poste ?

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *