Close
#TruSourcing 2017 : sourceurs, ne baissons pas la tête !

#TruSourcing 2017 : sourceurs, ne baissons pas la tête !

Probablement une des meilleure édition de #TruSourcing, cette année a été folklorique avec des dragueurs, des t-shirts, du sourcing, de l’Alsace et un projet de drapeau de sourceur. Mais un seul mot d’ordre : sourceurs, ne baissons pas la tête !

Bref, si vous avez manqué l’événement du sourcing en France, voici une synthèse totalement subjective mais passionnée.

#TruSourcing 2017 c’est 223 inscrits pour quasiment 223 présents… malgré la grève, quasiment tous les participants sont venus. Nous avons eu un pourcentage de présence exceptionnel. C’est la 1ère fois que je vois ça en 6 ans d’évènements !

Un grand MERCI à nos sponsors qui soutiennent la non conférence du sourcing : Manpower, le spécialiste du recrutement, Hello Talent, votre vivier du sourcing, Yatedo Talent, l’outil du recherche de talent sur le web et Leboncoin, le 2e site d’emploi privé.

Enfin un grand merci à la BNP Paribas pour son accueil une 3e année consécutive ! (et spécialement à Alexandre Pinchon et Florence Bittoun)

 

Ecole du sourcing, école du recrutement et drague

L’ouverture a été étrange pour certains apparemment cette année :).

J’ai aussi ouvert la matinée en annonçant l’ouverture de l’école du recrutement le 1er janvier 2018.

Nous avons trouvé notre campus et nous voulons faire de notre école un lieu dédié à 100% au recrutement avec étudiants, professionnels, start-ups et sourceurs en freelance. C’est un rêve pour toute l’équipe et un rêve pour moi aussi depuis 2013.

Puis c’est Nicolas qui a enchainé sur l’importance de la valorisation du sourcing avec un message simple : ne baissons pas la tête et battons nous ensemble ! Sans sourcing, il n’y a pas de recrutement. Dégageons nous de la culture RH toxique qui pollue formation et comportement, et avançons par nos propres moyens.

D’ailleurs n’hésitez pas rejoindre la communauté des recruteurs sur slack (plus de 200 recruteurs l’ont déjà rejoint). Le recrutement n’est pas RH et il faut se libérer une bonne fois pour toute des RH !!

Il a notamment proposé aux participants de la salle de lui envoyer un message avec la question simple : Si vous aviez une seule chose à dire à un étudiant en sourcing, vous lui diriez quoi ?

Aux dernières nouvelles, Nicolas a reçu plus de 100 SMS des participants et nous les exploiterons notamment pour créer le contenu pédagogique de l’école.

Nous avons ensuite évoqué les résultats de l’étude sur l’apprentissage sur le sourcing et le recrutement. Avec la confirmation d’une intuition : le sourcing est un métier qui s’apprend par la compagnonnage en faisant… mais la reconnaissance passera par la création d’une communauté forte et surtout d’un corpus théorique inexistant aujourd’hui. Autrement dit il faut donner une structure et une théorie au compagnonnage.

Je développerai cette étude lors d’un article prochainement.

Nous avons terminé cette matinée avec une belle intervention de Guillaume Alexandre qui nous a donné ses conseils pour approcher les candidats : il faut les draguer comme vous draguez une blonde dans un bar.

Je dois dire que j’ai eu peur au départ de son intervention car la plupart des personnes dans la salle étaient des femmes… mais il a suffisamment bien tourné sa présentation pour amener la réflexion sur les méthodes des sourceurs dans l’approche et il l’a fait avec beaucoup d’humour.

Il a notamment développé l’idée que proposer « une opportunité professionnelle » à un candidat que l’on ne connaît pas c’est un peu comme proposer à une fille que l’on ne connaît pas de se marier dès la 1ère rencontre.

Il nous a donné notamment des tips pour faire que les mails soient ouverts ou répondus en vendant notamment la campagne suisse (ou française) pour des parisiens en comparant le périphérique parisien avec l’air des montagnes.

Il a donné des exemples sur l’importance de l’empathie et de créer des liens communs avec la personne contactée. Le tout est de trouver une phrase d’ouverture avec un objet de mail qui fait ouvrir. Pour un poste à Strasbourg, il a approché un candidat français basé à Londres avec l’objet « Alsace is calling ».

Au final, les candidats ont 3 leviers sur lesquels on peut jouer en tant que sourceur : job, money et location.

Conclusion de Guillaume : soyez créatifs dans le titre des messages, soyez humain (ça ne veut pas dire grand chose même si dans sa bouche cela veut dire parler le langage de la vie et répondre), commencez par le pourquoi, forgez vous un arsenal de templates, inspirez du sentiment, créez de l’empathie, arrêtez les techniques de vente et pensez sympathie.

Et bravo Guillaume pour cette belle présentation 🙂

 

Machine à café et sourcing, relances, techniques d’influence et entrainement du sourceur !

Voici ma synthèse des discussions auxquelles j’ai participées.

La machine à café, outil de sourcing ?

J‘ai commencé mes échanges dans l’atelier sur « La machine à café, outil de sourcing ? » et le constat était intéressant : il faut que les sourceurs exploitent au maximum les rencontres fortuites pour apprendre et rencontrer les salariés. Plus vous aurez des espaces communs mélangeant recruteurs et salariés, plus le recruteur en bénéficiera. Il pourra en apprendre plus sur les métiers mais aussi parler de ses besoins et pourquoi pas générer plus de cooptation.

À ce sujet, Talentsoft a créé un espace commun confortable dans ses nouveaux locaux où tout le monde peut se retrouver et François Gauthier (avec Alexandre Pachulski) a notamment insisté sur le fait que l’équipe de recrutement y travaillait régulièrement pour rencontrer les salariés qui y venaient. C’est le sérendipité appliquée au recrutement !

Comment un outil simple (la machine à café) peut se transformer en médiateur de conversation utile pour le sourceur… j’ai adoré cette session pratique qui a notamment abordé l’importance du design des bureaux !

 

Les relances : comment qui et pourquoi ?

Les recruteurs n’osent pas faire de relances après un 1er mail et pourtant, la relance est un outil formidable. Nicolas va jusqu’à dire qu’il faut relancer jusqu’à se faire insulter.

Qu’en est-il exactement ?

Sans processus et organisation bien établis, faire des relances est compliqué. Pourtant, la relance fonctionne avec le témoignage de recruteurs qui ont notamment relancé par SMS avec de bons retours. J’ai bien aimé l’exemple « Si vous ne me répondez pas d’ici 18h, nous allons fermer votre dossier» . Cette relance a des taux d’ouverture exceptionnellement élevés avec la pression du timing.

Globalement le sujet de la relance est aussi le sujet de la relation. Une relance doit encore et toujours avoir comme objectif d’obtenir une réponse puis selon la réponse, créer la relation. La relance, c’est la relation. Combien de fois vous relancez vos amis ?

 

Quelles techniques de questionnement en pré qualification ?

Il faut structurer et préparer son entretien de pré qualification. Je vous dévoile ici la conclusion de l’atelier mais les échanges ont été riches.

On est ainsi parti des techniques de questionnement comme la reformulation pour arriver sur l’importance de poser les mêmes questions aux candidats au téléphone puis d’adapter son discours avec le temps.

Il y a pourtant un jeu de question indispensable au démarrage à savoir vérifier que le candidat est bien dans les clous : lieu, salaire ou job.

Au final, l’entretien de pré qualification suit 4 règles simples :

– préparer des questions identiques pour tous les candidats

– valider les critères importants avec le candidat dès le départ de l’appel

– appliquer les techniques de questionnement et d’influence pour avoir un maximum d’information : questionnement pour préciser, reformulation pour valider et cadrage pour rassurer

– prendre des notes par mots-clés pour être capable de restituer et de vendre le candidat

 

L’entrainement d’un sourceur

J’ai adoré cette session avec notamment Paul Mouchet qui nous a raconté sa discipline personnelle. Le sourcing est un métier où l’on a tendance à se disperser et il a perdu beaucoup de temps au démarrage. On lit un article, puis on regarde d’autres articles sur un autre sujet puis on ouvre d’autres onglets… difficile de progresser avec la dispersion induite.

Dorénavant, il se donne un sujet à travailler par mois. Il arrive le matin plus tôt que les autres et bosse 1h sur le sujet qu’il a choisi. Il va notamment lire les articles sur le sujet sélectionné pour progresser (il se fait par exemple le mois du message d’approche…). Ce qui l’aide aussi à progresser ? Sa femme qui lui demande le soir ce qu’il a appris J.

(Un grand merci à Frédéric Buono qui nous fait un retour d’expérience sur #TruAcademy et notamment les résultats de l’entrainement régulier pour les recruteurs sur 6 mois sur le sourcing).

 

Les meilleurs tweets de la journée (pour moi)

Voici une sélection de tweets qui m’ont fait sourire, réagir ou pester.

RDV à #TruSourcing 2018 pour encore plus de sourcing et bientôt à l’école de recrutement.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *